OTTAWA–


Un adolescent est mort et un autre est toujours porté disparu après que quatre jeunes soient tombés à travers la glace sur la rivière Rideau, dans le sud d’Ottawa, mercredi soir.


La police a déclaré que les équipes d’urgence avaient répondu à un appel concernant quatre adolescents tombés dans la rivière depuis Nicolls Island Road à 21 h 45. La police a indiqué plus tôt que le premier appel avait été reçu vers 23 h 45, mais a précisé plus tard qu’il s’agissait d’une erreur.


Deux des adolescents ont été immédiatement sauvés de l’eau et ont été emmenés à l’hôpital par les ambulanciers, tandis qu’un adolescent de 16 ans et un garçon de 17 ans étaient toujours portés disparus et seraient dans l’eau.


La police a déclaré qu’une opération de sauvetage s’était déroulée dans des « conditions très difficiles » et comprenait des recherches en surface et dans l’eau.


Les plongeurs de la police ont ensuite retrouvé le corps de l’un des adolescents disparus.


CTV News Ottawa a confirmé le nom du deuxième adolescent disparu comme étant Riley Cotter.


Les recherches pour retrouver Cotter ont été interrompues pendant la nuit. Un porte-parole du Service de police d’Ottawa a déclaré que son équipe de marine, de plongée et de sentiers poursuivrait les recherches dans l’après-midi.


Trois véhicules de police identifiés étaient stationnés près des écluses de Long Island du canal Rideau en ce jeudi matin pluvieux, alors que des températures plus douces que la moyenne persistent à Ottawa.


Du ruban jaune de la police a été enroulé autour des écluses près de la rivière, où une fine couche de glace semblait s’étendre vers l’extérieur de la rive, rencontrée par l’eau libre.


La police a également bouclé une zone près du rivage.


À proximité, un SUV noir était garé et bloqué avec du ruban adhésif. Les plaques d’immatriculation à l’avant et à l’arrière du véhicule étaient recouvertes.


Lorsqu’on lui a demandé plus de détails, le porte-parole de la police a déclaré que plus d’informations n’étaient pas partagées parce qu’il s’agissait toujours d’une opération policière en cours.


« Nous avons offert notre soutien aux proches des jeunes », peut-on lire dans un communiqué de la police. « Cette tragédie nous affecte tous. »


La recherche de l’adolescent disparu survient au milieu d’une série d’incidents similaires à travers le pays.


La GRC en Alberta a confirmé cette semaine qu’une famille de trois personnes est décédée après être tombée à travers la glace mince alors qu’elle conduisait son VUTT à l’approche de Noël.


La GRC a également déclaré qu’un homme était mort après être tombé à travers la glace près de Calgary le jour de Noël.


Le mois dernier, la GRC en Saskatchewan a signalé que deux filles étaient tombées à travers la glace d’un lac. L’un d’eux est mort, ainsi que deux hommes qui tentaient de les sauver.


Et au Québec, cette semaine, la police provinciale a déclaré que la recherche d’une fillette de quatre ans tombée dans une rivière la semaine dernière est maintenant considérée comme une opération de récupération plutôt que comme une mission de sauvetage.


Après les décès dans les Prairies, la GRC a rappelé aux amateurs de plein air que la glace devait avoir au moins 15 centimètres d’épaisseur pour qu’une personne puisse y marcher ou patiner.


L’épaisseur doit être d’au moins 20 centimètres pour un groupe de personnes et de 25 centimètres pour l’utilisation d’une motoneige ou d’un véhicule hors route.


Lorsqu’on lui a demandé jeudi si la police d’Ottawa avait un message à transmettre au public au sujet de la sécurité autour de la glace, le porte-parole a déclaré que le site Web du service faisait référence aux conseils de la Croix-Rouge canadienne.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 28 décembre 2023.


— Avec des dossiers de Maan Alhmidi à Toronto et de CTV News Ottawa