Le tamis rotatif sait prouver son efficacité dans les industries de traitement des eaux usées. Les stations d’épurations chargées de l’assainissement des eaux, sont désignés pour traiter les effluents et eaux usées industrielles.

L’épuration des eaux usées est un traitement essentiel pour notre approvisionnement. Le réseau d’assainissement a donc la tâche primordiale de maintenir la qualité de l’eau.

Du traitement des effluents aux eaux usées urbaines, il subsiste des procédés de traitement innovants qui permettent le recyclage d’eau usée.

En effet, il est primordial de supprimer les polluants résultant des épandages et autres pollutions ménagères résidant dans les effluents industriels.

Que ce soit évidemment pour la production d’eau potable ou non, ou d’épurer les effluents vinicoles, il s’agit de valoriser les eaux récupérées via les eaux pluviales, et dépolluer l’eau en aval pour le traitement des effluents.

Pour les assainissement collectifs urbain d’eaux usées domestique ou le traitement des eaux usées agricole les étapes à respecter sont efficientes pour une bonne gestion des eaux.

Les étapes des usines de traitement des eaux usées:

-Tout d’abord le prétraitement par la filtration et le pompage.

Tout d’abord il faut traiter les rejets des eaux usées qui arrivent, en les faisant passer par un dispositif de criblage où est extrait la matière organique solides comme les tissus, les morceaux de bois, sables,  les plastiques et les matières organiques grasses. Les matières solides en suspension sont éliminés sont nettoyés et compactés, puis rejetées en décharge.

-Ensuite, les eaux usées tamisées sont acheminées vers l’étape qui suit le dégrillage. C’est le moment ou les grilles retiennent les résidus lourds mais fins comme le sable avant de les déplacer vers une autre zone de compactage.

-l’évacuation des boues primaires.

Des particules résiduaires vont remonter de manière plus lente après l’étape du dégrillage. Ils seront évacués dans de grands bassins circulaires à tambours appelés clarificateurs.

Le passage au décanteur:

Le résultat sera la décantation des boues de stations d’épuration, qui seront collectées vers le bas tandis que l’eau usée est rejetée par le haut dans un réservoir.

Les déchets qui seront remontés seront épurés et envoyés avec les matières décantées dans des digesteurs.

On fera une élimination des matières de phosphore par désinfection physico-chimique.

-Aération des boues activées ou épuration biologique.

A ce moment du traitement des eaux résiduaires la machine reproduit une activité biologique naturelle qui se réalise dans le fond des rivières. Cette imitation du milieu naturel se fait par traitement biologique. Les micro-organismes vont absorber la charge polluante et seront changés en eau, tissu cellulaire et en azote. Ce qui donne lieu à la clarification des eaux.

-Le caisson ou agit le clarificateur secondaire fera office de procédé d’élimination des eaux usées d’aération vers un effluent ou la capacité de traitement est largement supérieure à la cuve précédente. Le tambour continue d’aspirer la biologie des boues activées et les renvoient dans des bassins d’aération.

-Les eaux usées traitées par tamisage

L’effluent purifié est nettoyé au terme de cette phase par les mailles filtrantes réalisée par le tamis rotatif.

Puis il est important de traiter en amont les bactéries et micro polluants restants dans les eaux traitées par une désinfection aux ultraviolets après la dépollution par filtration.

Ce procédé d’épuration est répété jusqu’à ce que les eaux traitées soit conformes au permis de rejet dans les cours d’eau.

Le traitement secondaire des boues dans un bassin de décantation.

Le traitement des boues primaires ainsi que les boues activées résiduelles sont traitées à leurs tour et passent par le compactage pour une possible réutilisation. Il s’agit de l’extraction et du conditionnement des boues afin de pouvoir les exploiter.